Voici tout ce qui change dès ce 1er octobre en Belgique

Belga

Beaucoup de changements étaient attendus en Belgique en ce 1er octobre 2014. La fin du service Proton, la réorganisation de la police ou encore la possibilité pour les commerçants d’arrondir certains montants : découvrez les principaux changements en application dès ce mercredi.

Photo News/Benjamin Struelens

> Le service Proton va bientôt disparaître

Le processus de disparition du système de paiement électronique Proton débute ce 1er octobre. Le rechargement de la carte sera, en effet, progressivement supprimé du 1er octobre au 31 décembre 2014.

À partir du 1er janvier 2015, les paiements via ce mode ne seront plus possibles. Les terminaux seront eux retirés du marché entre cette date et le 28 février.

Bancontact MisterCash Company a précisé que « si, après la disparition de Proton, le consommateur n’a pas utilisé l’intégralité du solde chargé, il pourra le récupérer via sa banque et ce de différentes façons ».

Proton avait été lancé en 1996 comme un porte-monnaie électronique destiné à réaliser de petits paiements.

 

 

> Les commerçants pourront arrondir le montant total du ticket de caisse

Les commerçants et professions libérales pourront, à partir du 1er octobre, arrondir le montant total du ticket de caisse « à 0 ou 5 cents ». L’objectif de la mesure est de réduire peu à peu l’utilisation des pièces de 1 et 2 cents.

Les commerçants pourront toutefois choisir librement s’ils s’inscrivent dans le nouveau système de prix arrondis.

Le Conseil des ministres était parvenu à un accord sur ce projet à la fin du mois de mars. Une évaluation est prévue dans les deux ans après le lancement du système, qui ne sera applicable dans un premier temps que pour les paiements en cash.

 

> La police fédérale a fini sa réorganisation

La phase de réorganisation de la police fédérale est terminée. Celle-ci sera pleinement opérationnelle dès ce 1er octobre. Cette réforme vise à permettre à la police fédérale d’appréhender les défis qui l’attendent dans le futur.

Les nouveaux directeurs, présentés en avril dernier, sont ainsi entrés en fonction le 1er juin.

Cette réforme prévoyait notamment une réorganisation des services de police et un organigramme simplifié, adapté aux nouveaux arrondissements judiciaires (passés de 27 à 12).

Il y en as encore, la suite ICI

Les commentaires sont fermés.